Idriss Kherrouf
Pourquoi
le shiatsu ?
Effets
et bénéfices
Déroulement
d'une séance
Parcours
du praticien
Témoignages

Le shiatsu : la forme douce de l'acupuncture

Le shiatsu - « shi » (doigt) et « atsu » (pression) - consiste en des manipulations physiques.
Issues d'ancestrales techniques chinoises « do in » et « amma », et utilisant les points d'acupuncture,
il permet d'améliorer le quotidien dans le mode de vie occidental.


Qu'est-ce que le shiatsu ?

Une pratique ancestrale, fondamentale au Japon

Le shiatsu prend sa source dans les fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise, basée sur le principe du Tao (le yin et le yang) et sur la loi dite des cinq éléments (bois, feu, terre, métal et eau).

Le ministère japonais de la santé et du bien-être donne cette définition : « La thérapie shiatsu est une forme de manipulation administrée avec les pouces, les doigts et les paumes, sans l'aide d'aucun instrument mécanique ou autre. Les séances de shiatsu consistent à appliquer des pressions sur certains endroits du corps humain afin d'en corriger le mauvais fonctionnement interne, de favoriser et de maintenir la santé et de traiter les maladies spécifiques ».

De l'acupuncture aux techniques ancestrales asiatiques

Le shiatsu consiste donc en des pressions exercées sur des points d'acupuncture, appelés « tsubos » et appartenant à des méridiens énergétiques liés aux organes internes.

Pour rééquilibrer l'énergie de ces points, le praticien de shiatsu, ou shiatsuki, utilise (selon la zone de travail) ses doigts, paumes, poings, genoux, coudes ou pieds. Il peut également utiliser quelques techniques de relaxation coréenne et thaïlandaise : étirements, mobilisations, polarisations, essuyages et martèlements.

Ne présentant aucun effet secondaire nocif, le shiatsu reste un excellent moyen d'améliorer son quotidien. Il a trois fonctions essentielles pour celui qui reçoit le shiatsu :
- une fonction de service : relaxation, détente et bien-être
- une fonction de traitement : réparation et aide à la douleur
- une fonction de transformation : connaissance de son corps

Le principe du Tao

Le Yin et le Yang sont les deux principes universels opposés et complémentaires qui ne vont pas l'un sans l'autre (le plus + et le moins -). De leur équilibre et de leur alternance naissent tous les phénomènes de la nature.

La loi des 5 éléments

Couleur Elément Organes Gouvernance Emotions
Bois Foie (yin),Vésicule biliaire (yang) Le système hépatique, les muscles, les tendons et les yeux Imagination, colère, angoisse
Feu Coeur (yin), Intestin grêle (yang) Les vaisseaux, le système sanguin et la langue Raison, joie, excitation, timidité
Terre Rate Pancréas (yin), Estomac (yang) Le système digestif, le tissu conjonctif et la bouche Mémoire, soucis, paresse
Métal Poumons (yin), Gros intestin (yang) Le système respiratoire, la peau, le système pileux et le nez Instinct, tristesse, pessimisme, pleurs
Eau Reins (yin), Vessie (yang) Les cheveux, les oreilles et le système osseux Volonté, obstination, peur, indécision






MENTIONS LEGALES